Biographie

Le dessin a toujours fait partie de ma vie. Depuis mon plus jeune âge, je me suis exercé à différentes techniques, du crayons de couleurs aux feutres, en passant par le fusain, la pastelle, l’aquarelle et la peinture.
C’est donc tout naturellement que mon parcours scolaire s’est orienté vers les arts graphiques.

Au lycée André Malraux, je n’ai su trouvé ma place car le formatage artistique ne me correspondait pas.
J’ai donc interrompu mes études pour passer une formation niveau 3 en PAO Infographie dans laquelle j’ai beaucoup appris, notamment la maîtrise de Photoshop et Illustrator, qui aujourd’hui me sont d’une grande utilité dans ma profession de tatoueur.

Malheureusement, le marché de l’infographie étant très convoité pour peu d’élus, et étant devenu papa très jeune, j’ai dû vite subvenir aux besoins de ma petite famille en travaillant dans d’autres domaines qui ne faisaient pas partie de mes ambitions professionnelles.

Les années sont passées et l’envie de m’épanouir artistiquement n’a cessé de s’intensifier. Épaulé par ma femme, je me suis orienté vers une reconversion professionnelle.

Déjà tatoué et passionné par cet art depuis toujours, le métier de tatoueur m’est apparu comme une évidence.

L’acte du tatouage étant irréversible, je me suis posé beaucoup de questions avant de me projeter dans ce métier, car cet art comprend aussi bien une recherche artistique qu’une technicité complexe.
Je me suis donc beaucoup documenté tout en m’exerçant en premier lieu sur des peaux synthétiques.
Ayant reçu de bons retours sur les essais réalisés, j’ai donc entrepris des démarches pour accéder à une formation de tatoueur professionnel afin d’obtenir des bases solides et nécessaires pour démarrer sereinement mon activité.

Durant cette formation, j’ai appris les techniques du traçage, de l’ombrage et du remplissage couleur sur des peaux de porc ainsi que l’entretien et le réglage d’un dermographe.
La première partie de cette formation s’est clôturée par la réalisation de deux tatouages sur des modèles volontaires.
La deuxième partie de la formation comprenait l’hygiène (techniques de désinfection et stérilisation du matériel et des locaux, les soins et l’entretien d’un tatouage…).
La formation Hygiène et Salubrité est obligatoire pour pouvoir exercer le métier de tatoueur ou perceur en shop ou en salon privé.
Après avoir validé ma formation (Tatoueur, Hygiène et Salubrité), je me suis exercé pendant toute une année sur des modèles volontaires (famille et amis) afin de me sentir à l’aise et prêt à démarrer enfin mon activité en salon privé.

Aujourd’hui, ayant bien développé mon activité, je vous propose mes services dans ma boutique située à Lieusaint où je me suis spécialisé dans le style ornemental, graphique, aquarelle, dot work.

C’est donc avec beaucoup d’envie et de plaisir que je vous accueillerai dans mon salon de tatouage en Seine et Marne, et vous accompagnerai pour vos projets tattoo.